Cet article a comme ambition de vous aider à dompter les unités régulièrement utilisées dans l’électromobilité et qui paraissent au premier abord complètement incompréhensibles.

Les unités

Les trois principales unités utilisées sont les ampères, volts, et watts.

L’ampère est une unité de mesure de l’intensité de l’électricité. Le volt mesure sa tension, et le watt sa puissance. Ces trois notions sont interdépendantes et répondent à une formule simple: watts = volts x ampères (ou Puissance = Tension x Intensité). Le kiloWatt (kW) correspond simplement 1000 watts.

Un exemple: un radiateur domestique de 2200 watts consomme combien d’ampères? Réponse 10 car 10 fois 220 volts (le voltage domestique) = 2200. Conséquence, il faut une prise qui accepte minimum 10 ampères avant de brancher un tel radiateur. Sinon risque de chauffe et incendie. Pour avoir une marge d’erreur, 15 ampères est préférable.

Concernant notre Tesla, la recharge de la batterie peut se faire sur une prise domestique normale. Il doit obligatoirement accepter 15 ampères car la puissance de recharge demandée sera de 3 kW. (Vous verrez ce chiffre affiché sur l’écran de la voiture une fois la charge démarrée.) Comme le voltage de la prise est de 220 volts, pour satisfaire l’équation, l’intensité du courant sera 3000/220 = 13,64 ampères.

La capacité de la batterie

Celle-ci dépend du modèle de la Tesla: la capacité du « Long range » est estimée (pas de chiffres officiels de Tesla) à 75 kWh et le « Standard Range », 50 kWh. A quoi correspond l’unité kWh? Si une batterie a une capacité de 50 kWh, cela veut dire qu’elle peut délivrer 50 kW pendant une heure ou 5 kW pendant 10 heures, ou 1 kW pendant 50 heures ou… Si vous regarder votre facture d’électricité domestique, vous constaterez que la capacité de cette batterie suffirait facilement à assurer une journée de consommation domestique. (Total de la consommation annuelle en kWh divisée par 365.)

Durée de recharge sur prise domestique

Connaissant la capacité de la batterie (nous prendrons l’exemple de celle de 50 kWh du modèle SR+) et l’intensité de charge sur une prise domestique (3 kW), il est simple d’estimer le temps nécessaire pour recharger complètement une batterie vide. 50/3 = 16,7 heures. Si la capacité est de 75 kWh, le temps est 50% plus long, soit 75/3 = 25 heures.

Dans la réalité, nous ne déchargeons jamais la batterie à 0% et que très exceptionnellement la rechargeons à 100%. (Les décharges et recharges extrêmes accélèrent légèrement la dégradation de la batterie.) Des chiffres plus réalistes seront plutôt 10% à 80% ce qui correspond à 70% des 50 kWh. En conséquence, les 35 kWh seront rechargées en 11 heures.

Quand vous rechargez votre voiture pour la première fois sur une prise domestique, pensez à vérifier que la prise ne chauffe pas. Sinon, 11 heures plus tard, la chaleur accumulé pourrait entraîner un départ de feu.

La recharge sur une Wallbox ou certaines bornes de recharge publics

Les wallbox permettent de recharger jusqu’à 11 kW, donc presque 4 fois plus vite que sur la prise domestique. Ce chiffre de 11 kW sera également visible sur l’écran pendant la recharge. Vous constaterez que certaines bornes publics ont une puissance de recharge de 22 kW et utilisables par nos Tesla en branchant le câble type II (fourni lors de l’achat). Comme le courant délivré est du courant alternatif (AC ou « alternating current »), il doit être converti par la voiture en courant continu (DC ou « direct current »). Le convertisseur de la Tesla n’accepte qu’un maximum de 11 kW contrairement à certaines autres marques qui acceptent 22kW.

La recharge sur superchargeur Tesla

La puissance de recharge d’un superchargeur atteint jusqu’à 150 kW (250 sur les Superchargeurs V3). A cette puissance, une SR+ « vide » serait rechargée complètement en 50/150 = 0,33 heures, soit 20 minutes. Mais la réalité est un peu différente car au fur et à mesure que la batterie se recharge, l’intensité acceptée diminue pour ne pas trop stresser la batterie. C’est pour cela qu’une recharge en voyage dure en moyenne 20 à 30 minutes en allant de 10% de capacité de batterie à 80%. Vous verrez donc sur l’écran en début de charge 150 kw (en fait plus fréquemment 120 ou 130 kW) et à partir de 50% ou 60% de remplissage, le chiffre baisse progressivement.

La consommation

Celle-si se mesure en kWh/100 km (unité souvent cité par les journalistes et j’en déduis par d’autres marques de voiture) ou Wh/km (chiffre affiché sur l’écran de la Tesla). Dans mon expérience (30 000 km), la consommation moyenne est un peu en dessous de 170 Wh/km (= 17 kWh/100 km) sur l’autoroute à 130 km/h. Comment calculer le nombre de km qu’on pourrait parcourir avec une batterie pleine (100%) d’un modèle LR et en la vidant complètement? 75000/170 = 441 km. Comme nous n’utilisons que 70% de la capacité totale en usage normale, il en résulte qu’on peut parcourir 308,7 km. Pour une SR+, avec les mêmes calculs, on arrive à 206 km.

Et combien ça coûte? Une voiture thermique qui consomme 6 litre/100 km à 1,25€/litre coûte 7,50€ les 100 km. Le prix du kWh dépend où vous rechargez. Au domicile, 0.15 €, en tarif de nuit, 0,11 €. Sur une borne de Superchargeur Tesla, 0,28 €. Sur les autre réseaux de recharge rapide, le prix est plus, voir bien plus élevé. Rapporté aux 17 kWh/ 100 km, cela fait 17 x 0,11 = 1,87 € ou 17 x 0,28 = 4,76 € les 100 km.

Rapporté à une consommation annuelle à raison d’environs 20 000 km dans l’année, vous aurez du mal à atteindre les 500€.

Calcul mental

Voici un petit calcul mental facile à effectuer sans calculatrice pour être rassuré qu’on peut bien arriver à destination. Combien de km peut-on parcourir avec 1% de batterie? Dans un modèle LR, la réponse approximative est 4 km et pour la SR+, 2½ km.

Et pour répondre aux questions des dubitatifs, le prix du carburant est 4 fois moins cher en rechargeant chez soi, et 1½ moins cher en rechargeant sur le réseau Tesla.


0 commentaire

Laisser un commentaire