Les solutions de recharge de la Tesla sont nombreuses. Voici un éventail des différentes possibilités qui conviennent pour la Model 3.

A domicile

Les solutions mobiles

Voici l’équipement fourni avec la Tesla Model 3 lors de livraison et qui peut être emmené avec soi dans le coffre.

Les solutions fixes appelées « wallbox »

Les solutions présentées dans le tableau ci-dessous offrent toutes du courant alternatif. Bien que certaines ont une capacité à délivrer 22 kW, la Model 3 bride la puissance. Les batteries devant être rechargées avec du courant continu, la voiture est équipée d’un convertisseur courant alternatif/courant continu. Et c’est ce convertisseur qui est limité dans ses possibilités. Ainsi, il n’accepte au maximum que 11 kW.

Nous avons adopté le wallbox Tesla. Non seulement pour raison de prix mais également pour être certain d’une parfaite compatibilité entre chargeur et voiture. Un guide d’installation très complet ainsi qu’une vidéo ont démystifié la procédure de mise en place. (NDLR: en août 2020, cette wallbox Tesla n’est plus en vente. En attendant la commercialisation prochaine en Europe d’un modèle wifi? )

Wallbox Tesla

C’est ce même wallbox Tesla qu’on retrouve dans certains parkings d’hôtels et centres commerciaux avec consommation gratuite.

Petits calculs

La capacité totale de la batterie de la Model 3 fait 75 kW (pour le modèle « Long Range »). Si vous la respectez comme il se doit pour éviter une dégradation prématurée, vous ne l’aurez pas déchargée à moins de 10% et vous la rechargerez à 80% (95% pour les exceptionnels long trajets). Donc 90 – 10 fait 80% de 75 kW, soit 60 kW. Avec une vitesse de charge de 11 kW avec un des modèles de connecteurs muraux appelés « wallbox », la batterie se recharge donc en 5½ heures. En réalité un peu plus car en s’approchant du « plein » la vitesse de recharge ralenti. Sur la prise domestique, le temps nécessaire est environs 4 fois plus, soit une vingtaine d’heures.

En attendant l’installation de la wallbox (d’origine Tesla ou autre), vous pouvez donc recharger avec le connecteur mobile et l’adaptateur prise domestique. Attention néanmoins de ne pas utiliser une rallonge et assurez vous que la prise soit de bonne qualité, minimum 15 ampères. Et si la prise de terre est défectueux, l’adaptateur ne fonctionnera pas. Pour les premiers essais, vérifier régulièrement que la prise ne chauffe pas.  Sinon risque d’incendie ce qui n’est sain ni pour la voiture, ni pour le domicile et ses occupants.

Pour l’installation de la wallbox, il est vivement recommandé (sauf bricoleur averti) de faire appel à un électricien qui pourra vérifier que le compteur acceptera la consommation nécessaire et saura quelle section choisir pour les fils de raccordement.

Loin du domicile

La prise domestique

Le connecteur mobile peut être branché sur n’importe quelle prise domestique 15A. (15 ampères permettent de charger au maximum 3,3 kW. Le calcul se fait tout simplement en multipliant le nombre d’ampères par le voltage. 15 x 220 = 3,3) C’est une solution quand on est non seulement loin de chez soi mais aussi loin d’un superchargeur ou d’une prise type 2.

La prise type 2

Celle-ci est répandue dans toute l’europe. Nous avons eu l’agréable surprise de la trouver à Trouville avec accès gratuit et stationnement gratuit pendant que nous étions sur la plage avec les petits enfants. Certains parkings de centres commerciaux et grandes surfaces y sont également équipés. Aussi, nombreuses entreprises en mettent à disposition de leurs employés.

La « prise bleue »

Celle-ci permet de recharger sa voiture dans certains campings ou marinas jusqu’à 7,4 kW (soit un peu plus de deux fois plus rapidement que sur une prise domestique). Il s’agit d’un accessoire optionnel mais d’un prix raisonnable (50 € sur le site Tesla). Comme l’adaptateur prise domestique, il se branche sur le connecteur mobile, ce dernier étant fournie avec la voiture lors de l’achat. C’est aussi une solution alternative à moindre frais de l’installation d’une wallbox. Il suffira d’installer une prise femelle fixe de 32 ampères chez soi.

Adaptateur bleu

Les chargeurs rapides (50 kW)

Leur nombre est en croissance constante. En Norvège, une chaine de stations-services (Circle K) a éliminé toutes ses pompes à carburants fossiles en les remplaçant par des chargeurs pour voiture électriques ! En France aussi, les chargeurs rapides s’implantent progressivement sur tout le territoire. Pour en avoir une idée plus précise, Chargemap répertorie toutes les bornes de recharge en Europe. Ces chargeurs rapides atteignent un maximum de 50kW. Cette puissance convient à la majorité des modèles de voiture électrique.

Les superchargeurs (jusqu’à 350kW)

Pour l’instant, seulement deux réseaux. Ionity est un consortium créé par Audi, Mercedes, Volkswagen, Ford, et Hyundai. Il comprend 400 stations de recharge en Europe mais hélas, peu en France (un peu moins de 30). Par contre, une vitesse de recharge pouvant atteindre 350 kW. Cette puissance ne peut être digérée que par très peu de modèles aujourd’hui car la majorité acceptent un maximum de 50 kW. Mais la model 3 peut accepter jusqu’à 250 kW.

L’autre réseau est celui de Tesla bien sûr avec pour le moment des bornes délivrant un maximum de 150 kW. Avec la nouvelle version de ces bornes, la puissance va atteindre 250 kW avec un déploiement progressive sur le territoire français dans le courant de 2020.

REUTERS/Lucy Nicholson

Dans la pratique

Pour la vie de tous les jours pour faire de petites courses et/ou l’aller-retour au travail, la wallbox à domicile est une solution tout à fait satisfaisante. Le confort de simplement brancher sa voiture avant ou après s’être brossé les dents évite de grelotter à la pompe à essence.  Et pour les road trips, le réseau de superchargeurs Tesla permettent de circuler en toute sérénité dans l’ensemble de l’europe. Nous en avons fait l’expérience cet été entre Aix-en Provence et le cercle polaire en passant par la Belgique, l’Allemagne, le Danemark, la Suède, et la Norvège sans jamais craindre la panne. Aucune des stations dans lesquelles nous nous sommes arrêtés n’a été saturé. Ainsi, nous avons à chaque fois pu recharger à pleine vitesse. Et ce en roulant en plein mois d’août.


0 commentaire

Laisser un commentaire